L’adolescent est par essence une personne vulnérable. De ce fait, une attention et une protection renforcées lui sont prodiguées. L’ado touché par le handicap est doublement concerné. Il doit bénéficier des mêmes droits que ses semblables et de mesures particulières, nécessaires à son évolution dans la société, afin que sa différence ne soit pas un frein à son développement.

UN PÔLE DÉDIÉ

Le pôle Enfant de la Maison départementale des personnes handicapées est compétent dans l’attribution d’aides et l’orientation vers des dispositifs nécessaires aux situations de handicap de l’enfant de 0 à 20 ans.

LES UNITÉS LOCALISÉES POUR L’INCLUSION SCOLAIRE (ULIS)

On les appelle les Ulis. Ce sont des dispositifs collectifs de scolarisation, qui permettent l’intégration dans le premier et le second degré d’un petit groupe d’élèves présentant des troubles compatibles. Les Projets Personnalisés de Scolarisation (PPS) y sont appliqués.

EN MILIEU MÉDICO-SOCIAL

Dans les cas d’impossibilité de scolarisation permanente en milieu classique, la Maison Départementale des Personnes Handicapées oriente les familles vers un établissement plus adapté au handicap de l’enfant, à savoir en Institut médico-éducatif (IME, IMP et IMPro), en Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP). Le Service d’éducation spéciale et soin à domicile (Sessad) est, quant à lui, amené à intervenir dans les lieux d’accueil d’enfants, de la crèche à l’école.

LA ROUTE ENSEMBLE AVEC HÉRAULT TRANSPORT

Les cartes Libre circulation, délivrées aux élèves handicapés, leur assurent un transport collectif gratuit en temps et hors temps scolaire. Tous les cars d’Hérault Transport sont aux normes d’accessibilité et avant fin 2018, le Département s’est engagé avec les communes à aménager à cet effet l’ensemble des lignes régulières. Un dispositif d’acheminement adapté est proposé à la jeune population handicapée scolarisée qui ne peut utiliser les transports en commun. Il s’adresse aux enfants dès 6 ans jusqu’aux étudiants, et est du ressort de Hérault Transport. Il suffit pour cela de résider dans le département de l’Hérault et de remplir un formulaire à retirer à la MDPH. La Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) est compétente pour apprécier si le handicap de la personne en demande l’oblige à recourir à un mode de transport particulier. Pour les frais de transport géné- rés, il faut retirer et remplir un formulaire auprès d’Hérault Transport.

AUX BESOINS, DES RÉPONSES

L’allocation d’éducation à l’enfant handicapé (AEEH) est versée par la CAF ou la MSA à la personne qui assume la charge de l’enfant et vient compenser les frais d’éducation et de soin. Elle n’est pas soumise à des conditions de ressources et est déterminée en fonction du taux d’incapacité du principal concerné. Un complément peut être accordé lorsque les dépenses liées au handicap le nécessitent, si un parent a dû réduire ou arrêter ses activités professionnelles ou embaucher un tiers pour subvenir aux besoins de l’enfant. La Prestation de compensation du handicap (PCH), versée par le Département, permet une aide à la prise en charge de certaines dépenses consécutives au handicap, comme les charges liées à un besoin d’aide humaine, à l’aménagement du logement, ou encore à l’achat d’un fauteuil roulant,… La carte mobilité inclusion (CMI) – qui regroupe les anciennes cartes de priorité, invalidité et stationnement – est accordée sous conditions et permet de bénéficier de certains droits.

CONTACTS UTILES

Maison départementale des personnes handicapées de l’Hérault
59 avenue de Fès, BP 7353
34 086 Montpellier Cedex 4
04 67 67 69 30.
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30.
Infos et antennes dans l’Hérault :
www.mdph34.fr

Conseil Départemental
Hôtel du Département – Mas d’Alco
1977 avenue des Moulins
34087 Montpellier Cedex 4
04 67 67 67 67
Horaires d’ouverture au public
du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30.

Plus d’infos pratiques
dans le Guide du Handicap 2017,
téléchargeable en cliquant ici.